Le combat avec la carpe

Le contact et le combat avec la carpe doivent débuter le plus rapidement possible après la touche.
Ici, nous sommes dans le cas d'un départ en pleine eau(lac ou étang) et sans trop d'obstacles visibles.
Dans les premières minutes, il ne faut pas chercher à stopper la carpe qui va déployer toute sa force pour atteindre une vitesse suffisante et entraîner la ligne vers des obstacles probables.
Il convient de la ralentir progressivement en essayant toujours de la maitriser.
La manoeuvre consiste à la fatiguer à bonne distance du bord car plus la distance entre le pêcheur et la carpe est grande, plus l'élasticité du nylon permet d'amoindrir les rushs provoqués par la carpe.
Le plus important est de conserver le contact permanent avec le poisson.
La canne doit former un angle d'environ 70° par rapport au sol pour absorber au mieux les rushs occasionnés par la carpe.
L'action d'une canne semi-parrabolique et du corps de ligne déployé est très sécurisant pour éviter une casse.
Dès les premiers signes de fatigue, on peut commencer la phase de pompage qui consiste à ramener la carpe vers la berge:
- Relevez la canne jusqu'à la verticale sans tourner la manivelle pour tirer le poisson vers vous.
- Puis abaissez la canne à l'horizontal tout en récupérant rapidement du fil avec votre moulinet.
- On répète l'opération en gardant en tête que la carpe ne vas certainement pas laisser faire ce que vous avez envie d'entreprendre!
Cette action a pour but de contraindre la carpe à remonter vers la surface en la décollant du fond.
Le frein du moulinet doit être réglé assez dur pour pouvoir pomper, mais doit rester capable de libérer du fil en cas de rush brusque.

Il est impératif de bien connaitre les capacités de son matériel pour pouvoir mettre de son côté toute les chances de réussite.
La moindre erreur d'appréciation peut conduire à la casse ou au décrochage du poisson et il serait dommage de voir disparaitre ce qui aurait été peut être la carpe de vos rêves!.

Les combats avec les carpes pourront être différents selon les types de plans d'eau et les obstacles rencontrés:
- En lacs: vielles souches, pierres et roches, moules, vestiges d'habitations..
- En rivières: arbres immergées, moules, roches..
- En étangs: roseaux, nénuphars, herbiers...
- En canal: carcasses de véhicules, électroménager, piquets de digues détèriorés..
Les gravières ne présentent pas vraiment d'obstacles dangereux à ma connaissance.

La pêche la plus périlleuse pour moi est celle pratiquée près des arbres immergées car on ne sait pas trop ce qu'il y a en dessous mais on sait à quoi s'attendre si la carpe s'y faufile!
Dans ce cas de figure, pas question d'aller se ballader ici ou là car votre présence près de votre batterie est indispensable.
Vous pêchez le repaire de ces dames carpes et je dirais bien leur bunker préfèré donc restez sur vos gardes!

Lancer vos lignes avec précision aux bons endroits est de rigueur si vous ne voulez pas trop y laisser de bas de lignes(ce ne sera pas à cause des carpes là).
La technique de pêche est différente de la normale car ici, vous allez serrer vos freins plus fort tout en laissant une marge au cas où une torpille viendrait vous arracher votre montage.
Votre rod-pod ainsi que vos cannes devront être bien ammarées(voire même attachées à des piques au sol) avec une position à 45° à 70° pour les cannes.
Car il est hors de question de laisser faire ce que la carpe à prévue et comme vous avez du matériel solide avec un bas de ligne résistant et que vous êtes près des cannes au moment du départ, il ne devrait pas y avoir de problèmes normalement, n'est ce pas!

Hélas, détrompez vous car les ennuies ne vont faire que commencer et la carpe va vous en faire voir de toutes les couleurs.

Attention départ..bip..bip et la canne se plie, vous la saisissez en un temps éclair car vos freins sont bien serrés.
Ici pas de moulinets qui se vident, simplement quelques bips et hop!, la carpe est déjà à l'abri dans les branches.
Vous la bridez pour éviter qu'elle n'emmène pas votre ligne dans son labyrinte de branchages.
Quitte ou double? soit elle se dégage tout de suite de ce piège gràce à votre rapidité d'exécution au ferrage ou alors vous êtes bloqué et fil tendu, rien ne se passe et plus rien ne bouge, même pas une vibration de la ligne.

Alors patientez un peu en détendant légèrement la ligne et au moindre mouvement, reprenez le contact sans trop tirer sur la ligne, car il se peut que le carpe change de direction, mais c'est pas si sûr!
Dans cette situation, ce n'est pas en tirant vers vous que la carpe va se dégager, c'est à elle de se libérer et à vous de profiter de ce moment pour l'extraire de ce piège pour enfin la travailler hors de cette zone.

N'oubliez pas qu'il est indispensable que votre montage puisse libérer seul le plomb en cas de blocage dans les obstacles.
Le clip-plomb plastique permet de libérer le plomb en cas d'accroche

Allez, n'ayez pas peur car tout bon carpiste se doit d'avoir vécu ces situations de pêche extrèmement périlleuses où votre tension et votre adrénaline sont mis à rude épreuve.


Articles mis à jour le: 02/03/2018

Etes vous prêt pour continuer la visite?

Les postes-la mise au tapis,les photos et les émotions